Rechercher
  • DIFFERENTES

Dater en 2019

On va commencer par se dire la vérité. Ça n’existe plus. Dater en 2019 est devenu impossible.

C’est impossible parce qu’on est rendu qu’on a tellement peur de l’engagement que le simple fait d’avouer que tu es sur une date avec quelqu’un, c’est trop d’engagement.


De nos jours, il y a une étape avant l’étape de la fréquentation. C’est « se voir ». Mais avant l’étape de « se voir », il y a une autre étape encore. Celle de coucher avec la personne pour décider si t’as envie ou non de « la voir ». Dire qu’on est en fréquentation, c’est comme dire qu’on est en couple. Être en couple c’est devenu comme le mariage. Quand c’est rendu que tu fais du sexe avec quelqu’un mais que tu ne peux pas dire fuckfriend ni fréquentation parce que c’est trop d’engagement…


Sérieusement? Tu mets ton pénis dans mon vagin (et tu aimes clairement cela car tu veux recommencer à plusieurs reprises, étalé sur quelques semaines) mais on est simplement des amis, sans plus. C’est un investissement de laisser entrer quelqu’un dans son intimité ainsi mais malgré tout, je n’ai pas le droit de dire qu’on a une relation spéciale. PARCE QUE C’EST TROP DE PRESSION.


Et il ne faudrait surtout pas que quelqu’un ose dire qu’on se fréquente ou qu’on a plus que de l’amitié parce que ce serait beaucoup trop intense. La panique embarquerait et tout d’un coup, il faudrait tout cesser parce que ce serait tellement intimidant et épeurant de réaliser que c’est possible de ressentir des sentiments d’attachement pour un autre être humain. Des émotions qui pourraient te brimer dans ta liberté et ta quête de vide sentimental? Non merci!


Ce n’était pas comme ça dans le temps de nos parents. S’ils s’embrassaient, ça signifiait qu’ils étaient en couple et c’est tout. Aujourd’hui, s’embrasser, c’est seulement dire qu’on sait que l’autre existe. Même coucher avec quelqu’un ne veut plus rien dire.


Qu’est-ce qui s’est passé? Pourquoi avons-nous si peur d’aimer, de ressentir, de vouloir une proximité et un statut avec l’autre? On a trop souvent présenté l’amour ou le couple comme une prison, ce qui a fait en sorte que notre génération, une génération qui prône la liberté sous tous les angles, a peur de perdre sa liberté en aimant. Il y a tellement d’options que c’est inconcevable de devoir se limiter à une seule personne pour une trop longue période.


L’attachement et l’affection, c’est beau comme sentiment. Ce ne sont pas des sentiments qui devraient faire sentir quiconque menotté à quoi que ce soit. Si on essayait de juste s’aimer. S’aimer comme si le reste du monde n’existait pas.


- Karine -

© 2019 par Nobellya Communication.

Fièrement créé avec Wix.com